Description des produits - Les vernis à base de résines naturelles
 
vernis-mastic-christian-vibert-atelier-fontaines-2.jpg
Le vernis mastic Atelier des Fontaines
 
 
 
 
 
 
Le vernis mastic

 

Le mastic est une résine qui s’écoule,  larme par larme (d'où son appellation de mastic en larmes), naturellement ou de manière forcée par incision sur le tronc d’un arbre typique des pays méditerranéens : le Pistacia Lentiscus. La résine mastic a de nombreux usages. C’est un ingrédient courant dans les desserts grecs. On l’utilise aussi comme remède.

 

Les peintres l’ont utilisée depuis des siècles, pour composer des vernis et des médiums, mais son prix est devenu extrêmement élevé, en particulier du fait du coût de la main d'œuvre nécessaire à sa récolte. Les incendies récents en zone méditerranéenne n'ont pas arrangé la situation car de nombreuses plantations ont été détruites. D’où la tentation de la plupart des fabricants actuels de ne plus utiliser que la résine dammar, résine naturelle beaucoup moins onéreuse, ou des résines de synthèse.

 

 

 

 

 

Diluée dans l'essence de térébenthine rectifiée, la résine mastic est à la base du vernis mastic. Ce vernis est indispensable à la composition des médiums gélifiés du type "Médium Maroger" ou "Médiums flamands". En effet, le phénomène de thixotropie, caractéristique de ces médiums, résulte pour l'essentiel de la réaction entre cette résine et la ou les huiles cuites employées à cet usage.

 

Il est d'ailleurs intéressant de noter que, malgré toutes les recherches de la chimie contemporaine, aucune résine de synthèse n'a encore permis de reproduire ce phénomène. A preuve : certains médiums modernes, que l'on peut se fournir dorénavant chez la plupart des fabricants de produits Beaux-Arts, bien qu'estampillés "thixotropes" - appellation devenue très à la mode - ne le sont - plus ou moins - que du fait de l'adjonction a posteriori de produits épaississants. En d'autres termes, ces médiums sont des pâtes à peindre plus ou moins épaisses, mais ne possèdent toujours pas cette capacité unique de se fluidifier sous le mouvement de la brosse pour retrouver quasi immédiatement leur consistance gélifiée dès lors que le geste a cessé.

 

La première conséquence en est qu'ils ne développent pas la même facilité de manipulation, la même onctuosité sous la brosse. D'une part, beaucoup plus tirants que les médiums flamands originaux, ils nécessitent une dilution importante pour être manipulables ou, à défaut, provoquent une prise plus ou moins brutale de la pâte picturale. D'autre part, une fois la pâte prise, il devient fort difficile de la remobiliser si l'on souhaite la retravailler. Autres caractéristiques : ils n'ont ni la même brillance, ni la même transparence ; les produits utilisés comme épaississants produisant toujours, plus ou moins, un effet d'opalescence et un certain satiné.

 

C'est pourquoi, malgré son prix, nous continuons à employer la résine mastic comme ingrédient de nos médiums.

 

Quant à la résine dammar, d'emploi très courant, elle permet bien de produire des médiums, mais ceux-ci seront liquides. Elle ne gélifie pas en présence des huiles cuites.

 

 

Deux propositions pour les artistes adeptes des techniques artisanales

 

 

vernis-mastic-chios-atelier-fontaines-christian-vibert.jpg
Le vernis mastic Atelier des Fontaines
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 

Première proposition : le vernis mastic en flacon, déjà préparé

 

Les peintres qui utilisent habituellement le vernis mastic ont pu remarquer que, depuis quelques années, il est devenu de plus en plus difficile de se procurer ce vernis. La plupart des entreprises de produits Beaux-Arts ne le commercialisent plus. Quant à ceux qui ont tenté de l'employer comme composant de médiums du type Maroger ou flamands, ils ont pu constater que sa concentration commerciale est trop faible pour permettre l'obtention d'un gel de belle tenue.

 

Aussi avons-nous décidé de le proposer, à concentration adéquate - certains parlent de "double mastic" - à destination des artistes amoureux de ces médiums et désireux de les produire par eux-mêmes. Si vous êtes intéressé, cliquez sur "Le vernis mastic".

 
 
 

 

 

 

 

 

 

Seconde proposition : le mastic sous forme de résine en larmes

 

Par ailleurs, dans le cadre de la Coopérative liée à l'Association "ATP - Art et Techniques de la Peinture", et pour les peintres souhaitant composer leur propre vernis mastic, nous avons aussi décidé de proposer le mastic sous la forme de résine en larmes, donc non préalablement diluée.

 

Pour être sûr d'obtenir cette résine fraîchement récoltée, comme pour nos propres médiums, nous la commandons en provenance directe de l'île de Chios. De même, nous la choisissons dans sa plus belle qualité, en grosses larmes, car, de qualité alimentaire, elle ne contient que fort peu de débris (poussière et petits graviers).

 

Autre bonne nouvelle : nous la mettons à disposition à un prix inférieur de 15 à 21% par rapport aux tarifs les plus bas du marché.

 

Si donc notre proposition vous intéresse, voyez la partie "Résine mastic".

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

En construction :

 

Le vernis à la résine dammar

 

Les vernis au copal

 

Le vernis à l'ambre

 

 

 

vibert-banniere-atelier-des-fontaines.gif
 
 
 

 CopyrightFrance.com

 


Date de création : 07/01/2014 - 05:08
Dernière modification : 15/11/2016 - 23:26
Catégorie : Description des produits
Page lue 2711 fois

 
Réactions à cet article


Réaction n°2 

par ChristianVIBERT le 09/09/2014 - 14:55

Bonjour Monsieur RIVIERE,

Tout à fait. Par exemple, à 1 volume de vernis mastic, vous pouvez ajouter 3 volumes d'essence de térébenthine. Cela constituera un vernis très léger qui pourra atténuer d'éventuels embus et ne gênera absolument pas le séchage futur.

Cordialement,

Christian VIBERT

Réaction n°1 

par Alriv le 09/09/2014 - 13:43

Bonjour M. Vibert,
je venais justement chercher une réponse à la question suivante : puis-je diluer à la térébenthine un peu de votre résine mastic pour redonner du brillant à une peinture un peu trop terne et l'utiliser comme un vernis provisoire ?
Bien cordialement,
Alain R.
 
Recherche dans le site



Produits de l'Atelier

Généralités

Description des produits

Caractéristiques

Précautions d'emploi

Démonstrations

Témoignages

Boutique de l'Atelier
Association ATP

ATP - Art et Techniques de la Peinture

Stage 1

Stage 2

Stage 3

Stage paysage

Stages en 2017 - 2018

Cours

Galerie d'Art

Coopérative ATP
Le Chevalet Blanc

L'Atelier du Chevalet Blanc
10, rue du Général de Gaulle
27800 Bernay - FRANCE

Tél. : 02 32 45 72 69
ou 02 32 45 84 48

> L'Atelier du Chevalet Blanc

> Article dans l'Eveil, journal de Haute-Normandie

Article dans Pratique des Arts, magazine bimestriel

> Modèle vivant dans l'Eveil, journal de Haute-Normandie

 

Atelier des Fontaines

Atelier des Fontaines
Les Fontaines
3, impasse de la Vierge
27800 Brionne - FRANCE

Tél. : 02 32 45 72 69

www.atelier-des-fontaines.com

A propos de l'Atelier des Fontaines >>

Christian VIBERT

- Ancien étudiant à l'Ecole des Beaux-Arts de Versailles et de Paris (ENSBA)

- Copiste au Musée du Louvre

- Licence d'arts plastiques Panthéon-Sorbonne Paris I

- Licence de sciences de l'éducation Nanterre Paris X

- Artiste peintre

- Fabricant de médiums
(auto-entrepreneur)

- Enseignant

- Formations en techniques de peinture anciennes (Moyen Age au XIXème siècle), préparation des huiles et des vernis gras

christian.vibert@atelier-des-fontaines.com

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 46 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
39 Abonnés
Visiteurs

 161426 visiteurs

 6 visiteurs en ligne

Retrouvez-moi sur...

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^