Description des produits - Les huiles de lin cuites
 

Toujours attentif aux demandes des peintres avec lesquels nous travaillons, nous proposons désormais nos quatre versions d'huiles cuites, seules, sans vernis ni liant aqueux. Nous pouvons aussi y ajouter l'huile cuite Maroger. Pour quels usages ?

 

 

huile-cuite-oxydes-metalliques-peinture-huile-technique-mixte-christian-vibert-atelier-fontaines.jpg
Huile cuite en présence d'oxydes métalliques
Atelier des Fontaines

 

 

 

 

 

 

Les huiles cuites : des additifs précieux pour une ébauche cursive sans vernis

 

Nombreux sont les peintres conquis par une technique en trois étapes :

- Ébauche aux couleurs à l'huile diluées avec un liquide à peindre du type huile/essence de térébenthine ;

- Travail à fond aux couleurs à l'huile, en demi-pâtes, avec un médium gélifié dilué à l'essence de térébenthine ;

- Glacis finaux aux couleurs à l'huile, avec un médium gélifié quasi pur.

 

Selon ce processus, l'huile cuite intervient donc, seule, sans vernis, au moment de l'ébauche. D'où la demande justifiée des peintres concernés.

 

 

 

 

 

huile-noire-cuite-atelier-fontaines-christian-vibert.jpg
Une des cinq versions de l'huile cuite Atelier des Fontaines

 

Mais quelle huile cuite choisir ?

 

Les quatre versions d'huiles cuites proposées par l'Atelier des Fontaines (versions onctueuse, moyenne, tirante et à siccativité renforcée), ainsi que l'huile cuite Maroger, répondent parfaitement à cette question. Composées d'huile de lin de Suède, de première pression à froid, préalablement cuite à haute température (sauf  pour l'huile Maroger), puis recuite à basse température en présence d'oxydes métalliques, elles apportent toutes à la fois souplesse et dureté à la peinture. Par ailleurs, elles contribuent à accélérer le processus de siccativation, le conduisant en profondeur. Au risque de provoquer des embus suivis d'autant de craquelures, il est en effet impératif que les dessous soient bien secs avant la reprise en demi-pâtes.

 

 

Des auxiliaires de qualité pour le broyage des pigments

 

Les huiles cuites peuvent être aussi utilisées comme des auxiliaires particulièrement utiles pour le broyage des couleurs. En effet, broyer des pigments nécessite prioritairement une huile relativement fluide. C'est une condition importante  pour que la concentration volumétrique pigmentaire (CVP) soit maximale, maintenant ainsi la fixité de la touche, autorisant le travail d'empâtement et évitant, surtout, que le film pictural, trop riche en liant, ne frise au séchage.

 

Les huiles crues répondent à cet impératif. Cependant, utilisées comme liant unique, de telles  huiles  ne contribuent que faiblement à la richesse du film pictural et à sa pérennité. Elles jaunissent toutes plus ou moins, même si elles sont peu colorées à l'origine, telle l'huile d'œillette, siccativent médiocrement et fournissent un film le plus souvent terne, pauvre et fragile.

 

A l'inverse, les huiles cuites apportent au film pictural une richesse et un brillant indéniables. Par ailleurs, correctement travaillées, elles jaunissent nettement moins que les huiles crues. De plus, elles siccativent bien mieux, en particulier si elles ont été préparées en présence d'oxydes métalliques. Par contre, très onctueuses, elles ne peuvent que difficilement être utilisées pures, sauf peut-être l'huile cuite Maroger, plus fluide du fait d'une cuisson unique à basse température. La solution réside donc dans l'utilisation des huiles cuites en coupage avec une huile crue.

 

 

Remarques à propos de la coloration des huiles cuites

 

Certaines huiles cuites, entre autres celles préparées en présence d'oxydes métalliques, semblent très colorées au moment de l'emploi. Il faut savoir que cette préparation les rend photosensibles. Elles vont donc considérablement éclaircir si l'on prend la précaution de les exposer à la lumière, même diffuse, durant le processus de siccativation.

 

Par ailleurs, Paillot de Montabert, peintre de la fin du XVIIIème siècle - début du XIXème, écrit très justement dans son ouvrage : "Traité complet de la peinture, Paris, Bossange, 1829", qu'il vaut bien mieux travailler avec une huile dès l'abord colorée, mais qui tendra à éclaircir, que de partir avec une huile pâle qui ira sans cesse en jaunissant. Au moins, on sait à quoi s'en tenir et on pourra composer, en connaissance de cause, avec cette coloration. L'immense majorité de la peinture flamande et hollandaise, jusqu'à la fin du XVIIIème siècle, et italienne jusqu'au milieu du XIXème, plaide en la faveur de telles huiles. Leur coloration n'a jamais rebuté les plus grands artistes, même s'ils auraient naturellement souhaité disposer de liants clairs comme de l'eau !

 

Quant à la durabilité de ces huiles, elle n'est plus à prouver : la pérennité des œuvres exécutées avec ces liants n'est plus à démontrer quand on pense, par exemple, à la peinture impressionniste, bien plus récente, exécutée à l'huile crue, sur laquelle les restaurateurs sont dorénavant obligés d'intervenir sous peine de destruction irrémédiable. 

 

 

Fiche technique

 

Huiles cuites en versions onctueuse, moyenne, tirante ou à siccativité renforcée : 

- Huile de lin de Suède de première pression à froid ;

- Cuisson préalable à haute température ;

- Seconde cuisson à basse température en présence d'oxydes métalliques.

 

Huile cuite Maroger :

- Huile de lin de Suède de première pression à froid ;

- Cuisson à basse température en présence d'oxydes métalliques.

 

Diluant recommandé pour ces différentes huiles : Essence de térébenthine rectifiée, éventuellement additionnée de quelques gouttes d'essence de lavande aspic pour en augmenter le temps d'ouverture, le moelleux et l'onctuosité.

 

 

Pour commander les huile cuites Atelier des Fontaines, cliquer ici ou sur "Achats rapides".

 

 

Merci et bonne peinture dans la joie d'un travail plus facile et parfaitement durable !

 

 

Vous êtes utilisateur des produits Atelier des Fontaines et vous souhaitez laisser un message. N'hésitez pas à cliquer sur "Enregistrer un commentaire", au bas de cette page. Merci à vous.

 

De même, si vous souhaitez un complément d'information, adressez-nous un mail. Nous nous ferons un plaisir de vous répondre très rapidement.

 

 

vibert-banniere-atelier-des-fontaines.gif

 

 

 CopyrightFrance.com

 


Date de création : 25/12/2013 - 22:08
Dernière modification : 12/03/2017 - 11:43
Catégorie : Description des produits
Page lue 2726 fois

 
Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

 
Recherche dans le site



Produits de l'Atelier

Généralités

Description des produits

Caractéristiques

Précautions d'emploi

Démonstrations

Témoignages

Boutique de l'Atelier
Association ATP

ATP - Art et Techniques de la Peinture

Stage 1

Stage 2

Stage 3

Stage paysage

Stages en 2017 - 2018

Cours

Galerie d'Art

Coopérative ATP
Le Chevalet Blanc

L'Atelier du Chevalet Blanc
10, rue du Général de Gaulle
27800 Bernay - FRANCE

Tél. : 02 32 45 72 69
ou 02 32 45 84 48

> L'Atelier du Chevalet Blanc

> Article dans l'Eveil, journal de Haute-Normandie

Article dans Pratique des Arts, magazine bimestriel

> Modèle vivant dans l'Eveil, journal de Haute-Normandie

 

Atelier des Fontaines

Atelier des Fontaines
Les Fontaines
3, impasse de la Vierge
27800 Brionne - FRANCE

Tél. : 02 32 45 72 69

www.atelier-des-fontaines.com

A propos de l'Atelier des Fontaines >>

Christian VIBERT

- Ancien étudiant à l'Ecole des Beaux-Arts de Versailles et de Paris (ENSBA)

- Copiste au Musée du Louvre

- Licence d'arts plastiques Panthéon-Sorbonne Paris I

- Licence de sciences de l'éducation Nanterre Paris X

- Artiste peintre

- Fabricant de médiums
(auto-entrepreneur)

- Enseignant

- Formations en techniques de peinture anciennes (Moyen Age au XIXème siècle), préparation des huiles et des vernis gras

christian.vibert@atelier-des-fontaines.com

Webmaster - Infos
Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 46 membres


Connectés :

( personne )
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
39 Abonnés
Visiteurs

 161425 visiteurs

 5 visiteurs en ligne

Retrouvez-moi sur...

Texte à méditer :  

« S'appuyer sur le passé pour mieux maîtriser le présent et espérer en l'avenir. »

   

W3C CSS Skins Papinou © 2008 - Licence Creative Commons
^ Haut ^